La vie quotidienne

Dernière actualité

Aucun enregistrement pour le moment.

Annuaire professionnel

Aucune adresse disponible dans cette catégorie.

présentation groupe Patrimoine



 

Créé en 1998, indépendant depuis 2004, basé à Saint Martin en Vercors, le Groupe Patrimoine du Vercors est une association qui travaille depuis de longues années déjà sur l’histoire du Vercors, entendu au sens historique, c’est-à-dire canton de La Chapelle-en-Vercors. Notre groupe ne néglige pas l’histoire des villages voisins mais a déjà beaucoup de travail pour ce seul canton !!
Vous nous avez sans doute déjà croisés dans plusieurs manifestations : nous participons souvent aux fêtes de village, à la fête du bleu dans le canton, aux Journées Européennes du Patrimoine…
La manifestation la plus importante eut lieu en septembre 2004. A l’occasion du 150e anniversaire de l’ouverture de l’emblématique route des Goulets, nous avions présenté aux Barraques en Vercors une exposition consacrée à ce moment d’histoire. Textes, documents d’époque, nombreuses photographies retracent cette histoire mouvementée. Nous avions proposé également deux conférences, une sur la géologie, l’autre sur la préhistoire; plusieurs centaines de personnes se sont bousculées toute la journée aux Barraques; cette manifestation fut relayée par la presse locale. Notre exposition est encore aujourd’hui accueillie par de nombreuses structures. Nous avons également proposé un diaporama sur l’histoire de cette route dans différents villages du Vercors ou des alentours.
Nous avons depuis travaillé sur bien d’autres thèmes et organisé d’autres manifestations.

Pour vous faire part de nos recherches actuelles, le Groupe Patrimoine édite une feuille de chou, « Patrimoine en Vercors ».
Afin de diversifier nos rencontres, chaque saison, nous organisons aussi un repas à la découverte des bonnes tables et de l’inégalable gastronomie du Vercors !!

Nous souhaitons, grâce à cette page prendre contact avec vous, présenter nos activités, évoquer nos recherches, vous inviter à nous rejoindre et à nous prêter pour reproduction et mise en valeur tous documents, photographies etc. qui intéressent l’histoire du Vercors et de ses habitants.

Le Groupe Patrimoine en 2007
Nombre d’adhérents : 15
Présidente : Yvette Rouveyre
Secrétaire : Jacqueline Hache
Trésorière : Janine Girodin-Brabant


Blog : http://patrimoineduvercors.hautetfort.com/

 

1914-1918 dans le Vercors



L’article ci-dessous est paru en 2005 dans Lou Becan, le journal de St Julien. Il concerne les soldats de St Julien dont le nom figure sur le monument aux morts.
Depuis la parution de cet article, le travail a été étendu à l’ensemble des cinq communes du canton de La Chapelle. Il rassemble les données sur les circonstances de la mort du combattant, de son lieu de sépulture, et souvent une photo de la tombe du soldat, en général dans une des nombreuses nécropoles nationales qui jalonnent l’ancienne ligne de front. C’est grâce à ce travail que la famille Breynat de Loscence a pu aller se recueillir sur la tombe de Léon Breynat, grand père de René (voir l’article consacré à cette recherche).
Avant qu’il ne soit trop tard, le Groupe Patrimoine souhaite continuer rassembler toutes les informations encore disponibles sur la période 1914-1918, informations sur les combattants eux-mêmes bien sûr, mais aussi sur les gens restés au pays, sur leur vie durant ces 1560 jours de guerre.
Nous aimerions également travailler sur des sources plus personnelles, correspondances, carnets de route, livrets militaires, photos... et recueillir vos témoignages. N’hésitez pas à contacter le Groupe Patrimoine, vos documents seront exploités et vous seront rendus très rapidement.

Pour lire l'article


1914-1918

Chemin de mémoire en Pays d’Artois

Léon Breynat, tué le 9 mai 1915

 

Mai 1915

Après la bataille d’arrêt de la Marne, suivie de la « course à la mer » où chacun des belligérants cherche à « envelopper l’adversaire » de façon à contrôler les ports du Nord de la France et de la Belgique, les armées épuisées se sont enterrées dans des tranchées qui courent tout au long du front, de l’Alsace jusqu’à la Mer du Nord. Le rêve d’une guerre courte s'évanouit...

Au printemps 1915, alors que de très durs combats ont lieu en Belgique, dans l’Aisne, en Champagne, en Argonne, dans les Vosges, Joffre décide une nouvelle offensive en Artois, contre un saillant au nord d’Arras où les allemands tiennent les hauteurs.

Le 9 mai, des régiments appartenant au 20e Corps sont chargés d’emporter le village de Neuville St Waast : les maisons ont été fortifiées, les caves recouvertes de béton et reliées entre elles par des boyaux, "-vrai paquet de mitrailleuses et de lance-bombes", écrivit un officier qui participa à l’attaque.

A 5 heures du matin le grondement de l’artillerie emplit le ciel.

A 10 heures, les hommes de la 77ième division d’infanterie à laquelle appartient le 159e RI, le régiment de Léon Breynat, partent à l’assaut.

Une heure et demie après, ils ont atteint les lisières ouest et sud de Neuville, ayant enlevé quatre lignes de tranchées, le village de La Targette et plusieurs ouvrages de défense isolés.

C’est au cours de l’attaque de la Targette que Léon Breynat sera porté disparu. Retrouvé cinq jours plus tard, son corps sera identifié grâce à sa plaque d’identité et aux effets qu’il portait.


Décembre 2006

Marché de Noël : le Groupe Patrimoine présente les premiers résultats du travail de mémoire entrepris sur les poilus du Vercors.

En feuilletant le cahier consacré à La Chapelle, Alice et René Breynat trouvent la photo de la tombe de Léon Breynat, le grand père de René. C’est peu dire que l’émotion étreint Alice et René. « Chaque fois que je passais devant sa photo, je me demandais : mais où donc es-tu enterré ? Maintenant, je le sais », nous dira Alice.

Après discussions et échange d’informations avec le Groupe Patrimoine, c’est décidé, la famille ira sur la tombe de Léon !



Juin 2007

Le matin du 18 juin, Alice et René accompagnés de leur fille Colette et de son mari entrent dans le cimetière franco-britannique d’Ecoivres, petite commune du Pas-de-Calais à quelques kilomètres au Nord d’Arras. Parmi les 786 tombes françaises de ce cimetière, ils trouvent sans difficulté la tombe de Léon qui porte le N° 192, sur laquelle ils planteront un rosier.

Moment d’émotion et de recueillement : 92 ans se sont écoulés depuis la mort tragique de Léon...

Dans la dernière lettre à sa femme, Léon Breynat ne parle pas de l’attaque qui se prépare. Au contraire il s’inquiète beaucoup des siens, de ses parents et de ses enfants : « Et toi, tu passes tes heures de sommeil à m’écrire au lieu de te reposer... Enfin, il ne faut pas perdre courage, mais en attendant je soupire de te laisser si malheureuse avec trois enfants si jeunes... Soignez-vous bien, que je puisse vous retrouver tous bien portant si j’ai le bonheur de m’en retourner.»

La lettre est datée du 6 mai 1915, trois jours avant sa mort.

 JL Destombes et le Groupe Patrimoine du Vercors, avec l’aide de la famille Breynat

Contact 04 75 45 52 36


Charbonnage et Charbonniers



La fabrication et l’utilisation du charbon de bois remontent à la plus haute antiquité. Le charbon de bois intervient en effet directement dans le processus de fabrication des métaux purs à partir du minerai (cuivre, fer) et dans celui du verre. Il est de ce fait étroitement lié à l’essor de la métallurgie et au développement technique des civilisations.
Par deux fois, en 2005 à l’Echarasson et en 2007 aux Combettes, l’association Atravercors a construit des charbonnières à l’ancienne, et a charbonné plusieurs dizaines de tonnes de bois. L’article qui suit décrit cette technique et est illustré par les photos de la charbonnière du pas de l’Echarasson.   

Lire l'article


Un jour du mois de mai, il y a environ 8000 ans....



Porte Avant, Petite Cournouze, Grande Cournouze, Pas des Voûtes, Pas de Charmate, des lieux bien connus des randonneurs, des chasseurs et des forestiers... Pendant des millénaires, le massif qui surplombe à la fois la vallée de la Bourne et celle de la Vernaison a fasciné et attiré les hommes. Les chasseurs-cueilleurs du mésolithique l’ont parcouru et y ont séjourné à la belle saison.
De 1986 à 1992, Pierre Bintz  et son équipe ont fouillé l’abri de Charmate et y ont fait des découvertes étonnantes.  

Lire l'article


Aménagements et constructions en pierres sèches



Les aménagements et les constructions utilisant la technique de la pierre sèche sont nombreux sur St Julien et sur St Martin. Comparées aux architectures très maîtrisées de certaines bâtisses du Sud de la France (bories, caselles, capitelles, ...), celles de nos villages peuvent apparaître bien modestes. Elles remplissent néanmoins les mêmes fonctions : abris pour les outils et pour les humains, poulaillers, écuries, suivant leurs dimensions et leur structure. Les anciens les ont toujours connues, leurs parents également. Enfants, ils les ont utilisées quand il fallait garder les vaches les jours de mauvais temps.

Dans nos villages, ces constructions sont aujourd’hui à l’abandon. Elles sont même parfois détruites quand elles gênent les engins modernes.  Elles témoignent pourtant du travail des hommes d’avant la mécanisation, qui au fil des siècles ont modelé le paysage pour en faire celui que nous avons sous les yeux. Mais pour combien de temps encore ??? 

Lire l'article


Recherche

Agenda

Aucun enregistrement pour le moment.

contact



Contacts

Tél. : 04 75 45 52 25

Mèl : gpvercors26@laposte.net

© STJULIENENVERCORS.FR - Contact : mairie.stjulienenvercors@wanadoo.fr
Réalisation : fingerprint.fr